Lundi 2 mars, la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (FIFPro) a publié un communiqué dans lequel elle détaille ses recommandations concernant les protocoles commotion.

La FIFPRO prend ainsi note des commentaires formulés à l’occasion de l’Assemblée Générale annuelle de l’International Football Association Board (IFAB). Parce que les commotion cérébrales peuvent avoir des répercutions dramatiques pour la santé des joueurs, la FIFPRO a, dans son communiqué, rappelé la nécessité d’améliorer les procédures actuelles afin mettre les joueurs à l’abri des risques.

La FIFPro a salué le projet d’accorder un changement supplémentaire à une équipe dont l’un des joueurs passe un protocole commotion. Elle a aussi encouragé l’IFAB a étendre le délai de trois à dix minutes imparti à l’équipe médicale pour prendre la décision concernant l’engagement (ou le retrait) du joueur dans la partie. L’équipe médicale doit en effet prendre une décision importante concernant la santé du joueur : un temps de diagnostic nécessaire doit lui être donné pour prendre la bonne décision.

Les prochains Jeux Olympiques de Tokyo (24 juillet – 9 août 2020) pourrait être l’occasion pour la FIFA de mettre à l’essai ces changements.

Retrouvez le communiqué de la FIFPRO